Objectifs et ambitions 2020

Objectifs 2020

Vous faites partie de celles et ceux qui aiment se fixer des objectifs pour la nouvelle année. Ou vous trouvez motivant de découvrir les objectifs de personnes travaillant dans le même milieu que vous. Ou peut-être êtes-vous simplement curieux.

L’article que vous êtes en train de lire devrait vous plaire ! Car voici venue l’heure de vous présenter mes objectifs et ambitions pour l’année 2020.

Multiplier mon chiffre d’affaire mensuel par 2

Ne tergiversons pas. Je sais que ce premier item va vous plaire, car je sais que vous êtes comme moi. Vous aimez les chiffres 🙂 .

Pour être transparent, de mon côté, cet objectif me fait un peu peur. J’avoue, il a un côté assez vertigineux. Vu de ma fenêtre.

Vous l’avez lu dans le titre, j’ambitionne de multiplier par 2 mon chiffre d’affaire mensuel. Enfin pour être précis, il faut qu’à la fin 2020, mon meilleur mois est atteint (ou dépassé 😉 ) mon CA mensuel moyen de 2019.

Quand je me dis que j’ai mis 4 ou 5 années complètes pour atteindre ce CA et que je me fixe pour objectif de faire x2 sur celui-ci en 1 an… J’ai les jambes qui tremblent. Mais j’ai surtout une motivation de feu 🔥! Au-delà du gap à franchir, je préfère toujours fixer des valeurs très grandes pour ce type d’items : comme évoqué, c’est motivant. Et surtout, même si la cible n’est pas atteinte, il y a de fortes chances que pas mal de chemin ait été parcouru en ce sens !

Mais concrètement, comment je compte m’y prendre pour atteindre cette cible ?

Multiplier-par-2
Des objectifs toujours plus haut avec un CA à multiplier par 2, j’en ai le vertige…

Optimiser l’existant

J’ai aujourd’hui un certain nombre de projets déjà en place dans l’entreprise. Certains génèrent un CA sympathique. D’autres quelques clopinettes. Et d’autres rien du tout.

J’ai clairement accordé plus d’importance à certains sujets. Certains n’ont donc pas réellement eu leur chance. Parce qu’il ne me motivait pas assez. Parce que j’ai lancé trop de projets similaires. Parce que ce n’était pas le bon moment. Parce que j’ai parfois été feignant. Parce que ce n’était pas de bons projets, tout simplement.

Toujours est-il que ces 3 types de projets cohabitent aujourd’hui au sein de l’écosystème de mon entreprise. Alors je fais quoi de tout ça en 2020 ?

Les projets qui ne rapportent rien et les projets qui rapportent des clopinettes

Sur ce type de projets, je vais faire le tri entre ceux auxquels je crois et… Et les autres. Les autres seront simplement arrêtés ou intégrés dans un autre projet quand cela pourra faire sens.

Sur ceux qui ont du potentiel, je vais logiquement travailler à les developper. Facile à dire. Je pense notamment à un projet autour du e-commerce sur lequel j’ai déjà bien avancé ces derniers mois. Nous verrons cette année ce qu’il en sera concrètement…

Les projets qui rapportent

C’est clairement un des items où je veux avancer. Parce qu’il est plus simple de passer de 1 000€ à 2 000€ de CA que de 0€ à 1 000€ de CA. Sur ce type de projets, il s’agira de tester et mettre en place des approches rarement, voir jamais, mises en place par la concurrence. Que ce soit sur l’acquisition de prospects ou sur la monétisation.

Mais il s’agira aussi de s’inspirer de certains concurrents pour identifier les stratégies qui pourraient être pertinentes et que je n’ai pas encore mises en place à ce jour. Le meilleurs des deux mondes en somme 😉 .

Lancer de nouveaux projets

… Mais sans s’éparpiller !

Et oui, j’ai eu tendance par le passé à parfois trop m’éparpiller. Et plus encore à ne pas réellement laisser leur chance à certains projets, en allant pas au bout des choses.

J’étais victime de ce qu’on appelle le syndrome de l’objet brillant : je butinais de fleur en fleur et j’en changeais régulièrement, délaissant la précédente. Exactement ce qu’il ne faut pas faire si on veut réussir.

A ce jour, 3 nouveaux projets sont identifiés pour ce début d’année 2020. Pas un de plus. Et ce sera le cas au moins jusqu’à fin mars 2020, comme nous le verrons un peu plus bas.

Lancer de nouveaux projets
Lancer de nouveaux projets, c’est un peu gravir des montagnes et toujours regarder l’horizon des possibles (oui, je suis poète aussi ^^)

Améliorer la productivité de la boite

Le second objectif de l’année concerne la productivité de mon entreprise. Plus globalement celles de mes business.

C’est un item sur lequel j’ai commencé à travailler mi-2019. Avec l’arrivée d’une personne dans l’entreprise (en plus de moi-même 🙂 ). Et avec la mise en place de certains outils et l’automatisation de certaines tâches que j’ai pu mettre en place grâce au temps ainsi libéré.

Inconvénient de cet objectif : je peux difficilement le mesurer. Ou en tout cas je ne sais pas le faire à ce jour. D’ailleurs, si vous avez des idées à ce propos, n’hésitez pas à m’en faire part.

J’ai identifié 3 pistes pour progresser dans ce secteur.

Mon organisation

C’est un sujet sur lequel j’évolue régulièrement. Je progresse. Et je rechute souvent. J’ai du mal à maintenir mes façons de travailler dans le temps. Je trouve toujours une bonne excuse pour faire différement ce que je m’étais promis de faire d’une certaine manière.

A LIRE EGALEMENT  #0 - Business 5euros - Lancement

C’est un item sur lequel je me suis bien amélioré pendant la première partie de l’année passée. Et sur lequel j’ai bien reculé pendant la seconde.

Cette année, je vais tenter une approche trimestrielle. C’est notamment une façon de faire préconisée par Stan Leloup de la chaîne Marketing Mania, sous le nom de méthode des 90 jours. Chaine Youtube que je ne peux que vous recommander de suivre au passage.

Dans le fond, l’approche vise à répondre à un impératif simple :

  • Il est compliqué de suivre un objectif professionnel pendant 1 an. Pire, si votre projet ne marche pas, vous aurez potentiellement perdu 1 an.
  • A contrario, valider une idée ou un nouveau projet est souvent mission impossible en 1 mois.
  • Alors 3 mois, c’est finalement un juste milieu. Ca laisse le temps d’avancer et de voir les premiers fruits. Ca permet de changer son fusil d’épaule après 90 jours si ça ne fonctionne pas. Sans le regret de ne pas être allé au bout.

J’ai bien sûr adapté la méthodo à ma façon de travailler. J’ai choisi de me fixer 10 projets sur lesquels je dois avancer sur les 3 prochains mois. Dont les 3 nouveaux évoqués précédemment. Pour chacun de ces derniers, j’ai fixé des objectifs à atteindre. Et des actions pour y arriver. Ca parait si simple dit comme ça ^^.

Organisation
Cette année, je me trouve (enfin) une façon de travailler pérenne et efficace !

L’automatisation et l’outillage

De grands progrès ont été réalisés sur ces items l’année passée. J’ai fluidifié mon processus de sous-traitance et mon processus de facturation. Des tâches historiquement très chronophages.

Mais je reste persuader que des améliorations sont encore possibles. Sur ces mêmes processus ou sur d’autres. Ou sur des tâches plus techniques.

Recruter

Je n’avais pas prévu de recruter en 2019. Je l’ai finalement fait. Et comme souvent, je me demande bien pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt.

Le gain est significatif. Sur la productivité bien sûr. Mais aussi sur la gratification que cela procure. La sensation palpable de construire quelque chose. Sur l’état d’esprit également comme je l’évoquais dans mon bilan 2019.

En 2020, j’ambitionne de faire venir 2 nouvelles personnes. De manière ponctuelle pour commencer. Et de manière plus pérenne si les choses évoluent dans le bon sens, ce qui est clairement l’objectif.

Préparer mes projets annexes

Le dernier objectif est plus « englobant » et ne se cantonnera pas à mon entreprise. C’est un peu la partie « ambition » du titre de cet article.

J’adore mon métier. Il me passionne. Il offre une multitude de possibilités. De nouvelles idées ou de nouvelles choses à tester me traversent l’esprit tous les jours. C’est excitant et motivant.

Mais j’ai d’autres idées qui ne peuvent pas « rentrer » dans mon entreprise actuelle. Des business qui ne font pas partie du champ des possibles de ma boîte actuelle.

Monter ma nouvelle entreprise

J’en avais un peu parlé dans mon bilan 2019, j’ai lancé les démarches pour créer une nouvelle structure. Les choses avancent doucement. Mais les choses avancent.

J’espère que tout sera en place courant février. Les statuts sont quasiment finalisés. Les capitaux ont été déposés à la banque il y a quelques heures au moment où j’écris ces lignes.

Je ne vais pas parler ici du coeur de métier de cette future société. Mais peut-être dans quelques mois, qui sait ? ^^

Investir dans l’immobilier

J’ai déjà investi dans l’immobilier locatif il y a quelques années. Je pourrai également vous en parler à l’occasion si ça vous intéresse. En tout cas, l’idée est d’investir à nouveau cette année. Pour relancer la machine et avoir un autre type de business qui se développe.

Parce que oui, l’immobilier, même si je n’ai pas toujours eu cette logique, est un business. J’en ai enfin pris conscience.

Parce que je crois dur comme fer à la diversification pour limiter les risques financiers. Parce que si mon activité périclite un jour, je veux assurer mes arrières et plus encore ceux que j’aime. Parce que je ne veux pas compter sur les autres pour mes vieux jours.

Immobilier locatif
2020, c’est aussi l’année où je me (re)lance dans l’immobilier

S’en est terminé pour ces objectifs 2020. Rendez-vous dans 1 an pour voir ce que ça a donné. Ou plus probablement avant. Pour évoquer mes progrès, mes échecs et mes remises en question :).

Que penses-tu des idées présentées ? De ton côté, t’es-tu fixé des objectifs pro pour cette année ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!